Les résultats des études menées un peu partout dans le monde, continuent d’aller dans le sens d’une toxicité des écrans sur le cerveau des enfants.
Selon Victoria L.Dunckley, une pédopsychiatre américaine, l’addiction aux écrans rendrait les enfants de mauvaise humeur, fous et paresseux ! elle est l’auteur d’un livre : “Réinitialisez le cerveau de votre enfant” : un programme de 4 semaines pour mettre fin aux crises de nerf, améliorer les résultats scolaires et les interactions sociales en luttant contre les effets de l’addiction aux écrans.

Le projet est ambitieux, il part d’un souci de différenciation diagnostique entre différents troubles. Il s’agirait donc de ne plus confondre, des symptômes tels que l’irritabilité, l’agitation et les changements d’humeur avec des diagnostiques comme la dépression, le trouble bipolaire ou autre. Elle remarque que ce qui pourrait être  assimilé à une maladie mentale ou neuropsychologique, pourrait également être l’effet d’une sur utilisation des écrans. Elle incite donc à la prudence dans le recueil des données d’anamnèse et invite à éliminer “méthodiquement” toute utilisation de l’électronique pendant plusieurs semaines consécutives. Elle pense que  s’améliorent le sommeil, l’humeur, les apprentissages, l’organisation, la concentration, l’activité physique  et diminue au final le stress et les comportements dysfonctionnels.

Les activités saines retrouvées (jeu imaginaire/créatif, jeu dans la nature, …), l’équilibre de vie devrait se restaurer. Pour elle, la colère de l’enfant interviendrait comme une sorte de compensation et serait une façon de renforcer pour un temps les réserves énergétiques aspirées par les écrans. Ces crises de colère seraient ainsi un mécanisme d’adaptation. Sur le principe nous adhérons, reste à savoir si un jeûne strict est la meilleure solution !